LA PUISSANCE DE NOS PAROLES (3/3)

12_Avril_Inspirer.jpg

La défaite de plusieurs chrétiens est due à leur double confession : habituellement, s’ils font une déclaration, c’est pour la modifier par la suite.
Par exemple, au cours d’une conversation ils disent : « oui le Seigneur est mon berger. Je ne manquerai de rien. Oui je sais qu’il est écrit en Philippiens 4 :19 : « Mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon ses richesses, avec gloire, en Christ Jésus : donc je crois que Dieu pourvoira à tous mes besoins. »
Plus tard, lorsqu’ils rencontrent quelqu’un dans la rue, dans un grand magasin ou à l’église, ils diront, en proie à l’inquiétude : « Cela ne va pas. Nous n’arrivons pas à payer les factures : nous allons perdre la voiture et tout le reste ».
Qu’advient-il de leur déclaration antérieure ?
Elle est annulée par ce qu’ils viennent de dire.

Apprenez à ne pas changer vos PAROLES.
Heb 4 :14 dit littéralement en grec : « Continuons fermement à dire la même chose. »
N'abandonnez jamais la partie : ce n’est pas facile. Par contre, si vous cherchez la facilité, vous feriez mieux de renoncer, de vous cacher dans un trou et de mourir : inutile d’insister.
La bible dit : « Combattez ! ».
Il m’est arrivé de faire une déclaration sans me préoccuper de mon entourage. Là commençait le combat, parce que tous me disaient que j’avais tort et que cela ne marcherait pas. Toutefois, cela a marché : oui cela marche !
Trop de gens cherchent quelqu’un pour les aider dans ce combat. Je ne peux pas me battre à votre place, ni-vous à la mienne. Vous devez mener votre propre combat.
Vos PAROLES sont d’une importance primordiale. Comprenez-le bien. Elles représentent des points de repère dans votre vie. Vous ne dépasserez jamais ce que vous dites.
Ce qui vous sera accordé ne s’élèvera jamais au-dessus de vos PAROLES.

Source : 'Les Paroles' de Kenneth Hagin